Décades de la peinture à Brioude : interview d’artiste II

Lors du vernissage de la 3ème édition du Festival « Les Décades de la Peinture » qui se déroule actuellement à Brioude  jusqu’au dimanche 16 août 2020, nous avons pu rencontrer trois artistes participants, que nous avons interviewés pour en savoir un peu plus sur ce qui les anime, sur leurs procédés et techniques, mais aussi sur leur vision du monde face au Covid 19 …

Aujourd’hui : Armelle FOX, artiste peintre parisienne !

Pour Armelle, peindre est tout simplement une nécessité pour maintenir son équilibre, elle ne conçoit pas sa vie sans cette activité artistique. Initialement véhiculant un message contre la démolition urbaine, la destruction de quartiers populaires, ses œuvres évoluent toujours autour du sujet de l’évanescence, la fugacité… à la recherche de traces temporelles, pour s’approprier quelque chose d’éphémère.

Après 20 années de travail sur le corps, notamment masculin, elle s’est tournée vers les paysages, le portrait… et elle considère que chaque peinture est en quelque sorte un « autoportrait », comme en témoigne d’ailleurs le titre de l’un des trois tableaux exposés à Brioude :

L’autre leitmotiv de sa pratique est le papier, qu’elle associe à la peau : la peau, le tableau, l’autoportrait… Travaillant toujours en musique et sans modèle, elle utilise beaucoup d’eau, en laissant une large place au hasard, aux accidents. Elle emploie des encres, aquarelles, pigments, acryliques et autres liants, et bien sûr le papier qui lui sert à la fois de support et de médium.

Et la crise sanitaire dans tout cela ? Le confinement en soi ne l’a pas vraiment affectée, car un artiste se confine pour créer. Il l’a néanmoins amenée à initier une nouvelle série de tableaux, sa « Période bleue » qu’elle poursuit encore aujourd’hui et qui lui a ouvert une voie supplémentaire dans sa création. Bien sûr, le désarroi et l’inquiétude face à cette situation étaient et sont bien présents, mais Armelle est surtout révoltée par le fait que tout espoir de changement en faveur de l’environnement et d’un virement de notre société de surconsommation s’est brutalement dissipé dès le déconfinement.

Vous pouvez admirer son travail en suivant ce lien : https://www.kazoart.com/fr/artiste-contemporain/1713-armelle-fox

A demain pour une prochaine interview d’artiste !

Daggy