Décades de la peinture à Brioude : interview d’artiste I

Lors du vernissage de la 3ème édition du Festival « Les Décades de la Peinture » qui se déroule actuellement à Brioude  jusqu’au dimanche 16 août 2020,  nous avons pu rencontrer trois artistes participants, que nous avons interviewés pour en savoir un peu plus sur ce qui les anime, sur leurs procédés et techniques, mais aussi sur leur vision du monde face au Covid 19 …

Aujourd’hui, Elise PIOGER, artiste peintre apicultrice !

Les motivations et inspirations d’Elise sont la Nature, en particulier en bord de Loire où elle habite, près d’Orléans. Comme elle a été apicultrice, elle est très sensible au monde naturel, les couleurs du ciel et de l’eau l’inspirent particulièrement. Elle est d’ailleurs en train d’écrire un livre intitulé « Entre ciel et Loire », sous forme de carnet de voyage avec textes, photos…  et illustrations !

La technique qu’elle a choisie, la peinture à la cire d’abeille (ou peinture à l’encaustique) ne lui permet pas de peindre sur le vif, elle collecte donc les photos, les idées et pistes lors de promenades. Ensuite, elle peint dans son atelier tout ce qu’elle peut se remémorer.

Ses couleurs, elle les crée en mélangeant des pastels à l’huile ou des pigments en poudre à la cire de ses abeilles, en particulier cette cire si pure qui bouche les alvéoles des cadres de ses ruches.

Le plus souvent, elle commence par un dessin inspiré d’une de ses photos, comme si elle « partait en promenade » sur le support, ajoutant des éléments, privilégiant l’atmosphère et l’imaginaire, flirtant parfois avec l’abstraction.

Elise prépare ses couleurs en amont, les fait chauffer sur une plaque avant de les appliquer au pinceau. Elle travaille par fondus, par dégradés, les patine en enlevant la couche supérieure, pour retrouver les couleurs sous-jacentes et des transparences. Elle emploie peu de couleurs à la fois, sa palette est limitée.

 Le confinement l’a rendue très productive, elle a peint pour se « vider la tête ». Par son travail, Elise veut transmettre un message d’alerte concernant la biodiversité, qui nous est si précieuse. La crise du Covid-19 est une nouvelle manifestation de sa fragilité, comme la mortalité des abeilles due aux pesticides.

Vous pouvez admirer son travail en suivant ce lien : https://piobzz45.wixsite.com/art-cire-abeilles

A demain pour une prochaine interview d’artiste !

Florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *